Connecting Networks

Fibre : Pression sur les opérateurs d’infrastructures

Même si le déploiement de la fibre optique bat tous les records, les écueils à franchir pour garantir le très haut débit restent encore nombreux.

 

À commencer par la qualité de service, un sujet qui n’en finit pas de mobiliser les autorités. Les taux d’échec dans les raccordements finaux s’élèvent encore aujourd’hui à environ 17 %, contre 25 % quelques mois auparavant. S’il y a du mieux sur ce front et que les “plats de nouilles” dans les points de mutualisation et les points de branchements optiques ont tendance à diminuer, la situation ne va toutefois pas sans irriter Cédric O.

 

Interrogé, le secrétaire d’État au numérique n’a pas mâché ses mots à l’encontre des opérateurs d’infrastructure, chargés du déploiement de la fibre optique sur le territoire. « Si qualitativement, les choses semblent aller un peu mieux, nous ne sommes pas au bout de l’histoire », a-t-il estimé, avant de pointer à mots couverts la responsabilité d’Orange et XpFibre (ex-SFR FttH) dans ce dossier.

 

Les deux opérateurs n’ont toujours pas ratifié la nouvelle version du contrat de sous-traitance à l’opérateur commercial (STOC) contrairement à leurs concurrents – Altitude, Axione et TDF. Mise en place il y a quelques mois, la V2 de ce cadre contractuel doit remettre de l’ordre dans les relations entre les opérateurs d’immeubles, les opérateurs commerciaux et leurs sous-traitants.

 

Si le retard accumulé par XpFibre et Orange dans la signature du contrat STOC V2 devrait bientôt être résorbé, il reste encore du pain sur la planche aux opérateurs d’infrastructures pour palier aux défauts de raccordement final. Ce problème de la qualité des raccordements finaux ne date pas d’hier. Un groupe de travail constitué par l'Arcep sur le sujet faisait déjà état en 2019 de « taux de malfaçons importants dans la réalisation des opérations de raccordement final et de brassage au point de mutualisation ».

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba